Et si vous n’avez que plus d’un animal domestique chez vous, le compte est rapidement fait.

, en cas d’accidents ou de maladie, sans pour autant s’inquièter des ressources financières.

Vous vous acquittez d’une cotisation mensuelle ou annuelle pour bénéficier de la prise en charge, intégrale ou partielle, de votre animal de compagnie en cas d’accidents, de maladie ou pour les contrôles médicaux constants chez le vétérinaire.

Il y en a ceux qui autorisent des actes plus spécifiques comme le vermifuge et la crémation. D’autres encore autorisent une assurance Aussi, le mieux est de toujours vous renseigner avant de contracter votre assurance chien ou votre assurance pour votre félin.

Voyez si cela cadre avec vos ressources financières ou pas. Vous pouvez aussi connaître le seuil des remboursements proposés. Est-ce qu’il est assez pour couvrir vos paiement en ce qui concerne les soins dont votre labrador ou votre siamois requièrent en 365 jours ?

De cette manière, vous aurez tous les renseignements en main et vous pourrez faire le choix qui vous ira le mieux, mais également pour vos compagnons.

Les procédures sont en général simplifiées. par ailleurs, les compagnies d’assurance sont multiples. Vous disposerez alors d’un large panel de propositions sur le marché.

elle doit pourtant être souscrite suffisamment tôt, car il faut prendre en compte les délais de carence ( entre 48 heures pour un accident et six mois pour une chirurgie consécutive à une maladie ).

chevaux de compétition, chiens de chasse, chiens de traîneau, chiens de cani-cross, chiens d’avalanche…

Catégories :